white dark

Viande blanche c. viande brune

Le grand débat sur la viande blanche et la viande brune se poursuit depuis que la première famille a rôti un poulet.

Le grand débat sur la viande blanche et la viande brune se poursuit depuis que la première famille a rôti un poulet. Certaines personnes n’aiment pas la viande brune alors que d’autres en vantent les vertus et ne mangent rien d’autre. Mais quelle différence y a-t-il entre viande blanche et viande brune ?

Sans devenir trop scientifique, la myoglobine est l’hémoprotéine (une protéine qui transporte l’oxygène) responsable de la couleur rougeâtre de la viande brune. Plus il y a de myoglobine, plus la viande est brune et riche en substances nutritives. La myoglobine apporte aux muscles l’oxygène dont ils ont besoin pendant l’exercice ou le mouvement. Or, comme les poulets sont des oiseaux qui ne volent pas, ils utilisent leurs pattes et leurs cuisses pour se déplacer, ce qui les rend plus brunes que la poitrine ou les ailes.

Avec tous ces gens qui surveillent leur poids et qui s’inquiètent de la quantité de matières grasses qu’ils ingèrent, la viande blanche est sans doute l’option la plus populaire parmi les Canadiens parce qu’elle est plus maigre et plus faible en matière grasse. Une poitrine de poulet sans peau de 130 g contient 192 calories et 2,9 g de gras. De plus, le poulet contient moins de gras saturés que le saumon et est plus maigre que la surlonge, le rôti de bœuf, un hamburger, un filet de bœuf, une côtelette de porc et le jambon. Même si la viande brune contient plus de gras que la viande blanche, la différence n’est pas aussi grande qu’on pourrait le penser et c’est ce gras supplémentaire qui lui donne sa texture juteuse. Une cuisse de poulet sans peau de 100 g (3,5 onces), rôtie ou grillée, contient 7 g de gras. On peut maintenant acheter les pattes et cuisses de poulet sans peau et elles sont plus économiques que les poitrines de poulet. Elles sont toutes aussi polyvalentes et les préférées des enfants qui adorent manipuler leurs aliments.

Que ce soit de la viande blanche ou brune, le poulet est nourrissant et constitue une excellente source de protéine, de niacine, de phosphore, de vitamines B6, B12 et D, de calcium, de fer et de zinc. Une portion de poitrine de poulet contient 33 pour cent de votre apport quotidien en vitamine B6 et 86 pour cent de l’apport quotidien recommandé en niacine. La niacine aide à bâtir et à maintenir une peau saine et favorise la digestion et l’absorption de la nourriture. La vitamine B6 est nécessaire à la métabolisation des protéines et à la synthèse des acides aminés.

Tout cela est bien beau, mais la viande brune est plus riche en éléments nutritifs que la viande blanche et contient plus de fer et de zinc. Le zinc est un oligoélément qu’on trouve dans chacune des cellules de votre corps et est nécessaire à la croissance et à la reproduction. Il améliore également le système immunitaire, la guérison des blessures et aide à maintenir vos sens du goût et de l’odorat. Les meilleures sources de zinc sont les aliments d’origine animale comme la volaille, la viande, le foie et les fruits de mer. La viande brune est également riche en vitamines A, K, B6, B12, niacine, acide folique, acide pantothénique et en sels minéraux comme le sélénium et le phosphore.

Quelle que soit votre façon de le trancher, le poulet est bon pour vous. Alors, allez-y et ajoutez un peu de viande brune au menu. Elle est plus nourrissante et pas si saturée de gras que cela, et elle vous fera économiser. On ne peut demander mieux.

Restez informé

Abonnez-vous dès aujourd'hui à notre bulletin d'information

Alerte!

Fermer
OK

Titre modal!

Fermer

Erreur!

Fermer
OK
Fermer
Annuler OK

Message-guide

Fermer
Annuler OK

Confirmer

Fermer
Annuler OK