Nous sommes là pour vous : Un message des producteurs de poulet canadiens concernant la COVID-19
ibs

Mois de la sensibilisation au syndrome du côlon irritable. Ce qu’il faut savoir lorsque votre colon devient irrité!

Si vous souffrez du syndrome de l’intestin irritable (SII), ne soyez pas timide, parlez-en à votre professionnel de soins de santé. Il existe plusieurs options de traitement pour aider à gérer les symptômes. Voici quelques conseils généraux sur l’alimentation santé que les personnes souffrant du SII pourraient trouver utiles.

Par : Kelly Atyeo, B.A.Sc., M.H.Sc., P.H.Ec. 

Selles – C’est un sujet qui rend mal à l’aise de nombreuses personnes, tandis que d’autres aiment en rire! Que vous utilisiez ou non de l’humour scatologique, il est temps de prendre ce sujet au sérieux pendant le mois de la sensibilisation au syndrome du côlon irritable en avril.

Qu’est-ce que le syndrome du côlon irritable?

Le syndrome du côlon irritable est un terme général qui désigne un état gastro‑intestinal qui touche jusqu’à 6,7 millions de Canadiens.1 Le syndrome du côlon irritable entraîne des selles douloureuses ou difficiles à évacuer sans la présence d’une maladie ou d’une blessure particulière.1, 2, 3 

Quelques-uns des symptômes incluent des crampes, des douleurs abdominales, des ballonnements, de la constipation et de la diarrhée.2, 3 

Plusieurs facteurs peuvent provoquer ces symptômes, notamment le stress, l’anxiété, le régime alimentaire et les médicaments.4

Comment savoir si vous souffrez du syndrome du côlon irritable?

Étant donné que le syndrome du colon irritable n’a aucune « cause » déterminée, il peut être assez difficile de savoir si vous en souffrez ou non. Si vous remarquez des changements dans votre santé intestinale (c.-à-d. de la diarrhée ou des crampes inexpliquées), vous devriez en parler à votre médecin. Habituellement, votre médecin discutera de vos symptômes et effectuera des tests médicaux pour s’assurer qu’aucune autre maladie n’est la cause de vos symptômes.3

La nutrition et le syndrome du côlon irritable 

Étant donné que le syndrome du colon irritable touche le tube digestif, les gens qui ont des symptômes les associent souvent à des aliments particuliers dans leur régime. Il peut être extrêmement difficile de lier des aliments particuliers à des symptômes. De plus, les symptômes du syndrome du colon irritable sont individuels. Par conséquent, il est important de consulter votre médecin ou un diététiste avant de faire des changements radicaux dans votre régime alimentaire.4, 5  

Journal alimentaire

Vous pouvez aider les professionnels de la santé à élaborer un plan de traitement individuel pour gérer vos symptômes en tenant un dossier des aliments que vous mangez, des symptômes que vous vivez, de votre niveau de stress et de votre environnement.4, 5 Portez une attention particulière aux aliments/ingrédients suivants :

Aliments gras

La graisse alimentaire influe sur la vitesse de déplacement des aliments dans le tube digestif. Elle peut provoquer des symptômes tels que des gaz/des ballonnements ou de la diarrhée. 2, 5

Aliments causant des flatulences

Des aliments comme les choux, les fèves, les oignons, le céleri et les raisins peuvent entraîner un excès de gaz.4

Caféine

La caféine stimule le tube digestif et peut provoquer de la diarrhée chez les personnes ayant le syndrome du côlon irritable. 2,5

Lactose

Sucre d’origine naturelle présent dans le lait et les produits laitiers. Certaines personnes souffrant du syndrome du côlon irritable ne peuvent digérer le lactose, entraînant une aggravation des symptômes de diarrhée, de crampes, etc. 5

Édulcorants artificiels

Portez attention à la façon dont votre corps réagit aux édulcorants artificiels contenant des alcools de sucre comme le mannitol, le sorbitol et le xylitol, car ils peuvent provoquer de la diarrhée et un excès de gaz. 4  

Équilibrer votre régime alimentaire

En général, il est recommandé de suivre un régime équilibré conforme au document Bien manger avec le Guide alimentaire canadien. 3, 4

Voici quelques conseils généraux sur une saine alimentation que les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable trouveront peut-être utiles. Il est important de mentionner que les personnes souffrant du syndrome du colon irritable ont toutes des sensibilités individuelles aux aliments, alors ces conseils ne fonctionnent peut-être pas pour tout le monde. Consultez un diététiste pour trouver les meilleures options nutritionnelles qui s’appliquent à votre cas. 

Contrôle des portions

Mangez des portions plus petites pour éviter les crampes/la diarrhée. Il vaut mieux manger une collation en milieu de journée que de surcharger votre système digestif avec un gros repas d’une seule traite. 3

Manger maigre

Choisissez des options faibles en gras, particulièrement dans le cas des viandes et des produits laitiers. Trouvez de l’inspiration dans ces saines recettes de poitrines de poulet faibles en gras, mais constituant tout de même une source très élevée de protéines :

Fibres

Essayez d’inclure les fibres à votre régime, qu’il s’agisse des légumes, des fruits ou encore des grains entiers. Elles peuvent aider à améliorer la régularité et la fermeté des selles. Sachez toutefois qu’une trop grande quantité de fibres peut parfois aggraver les symptômes. 3, 6

Boire

Choisissez les bonnes boissons. Vous devez boire beaucoup d’eau, particulièrement lorsque vous augmentez votre apport en fibres. 3,4 Essayez d’éviter de boire de la caféine, de l’alcool ou des boissons contenant des édulcorants artificiels, car elles peuvent aggraver les symptômes. 3, 4

Sensibiliser les autres à propos du syndrome du colon irritable

Si vous souffrez du syndrome du côlon irritable, parlez-en à votre professionnel de santé sans gêne! Il existe plusieurs options de traitement pour aider à gérer vos symptômes. Assurez le contrôle de votre syndrome du colon irritable afin de profiter de la vie au maximum!  

Références

  1. La transformation des soins de santé. (2013). Le syndrome de l’intestin irritable touche jusqu’à 6,7 millions de Canadiens. Consulté le samedi 5 avril 2014 dans le site http://healthcaretransformation.ca/fr/le-syndrome-de-lintestin-irritable-touche-jusqua-67-millions-de-canadiens/

  2. National Digestive Diseases Information Clearing House. (2013). Irritable Bowel Syndrome. Consulté le 5 avril 2014 dans le site http://digestive.niddk.nih.gov/ddiseases/pubs/ibs/#what

  3. Womenshealth.gov. (2012). Publications: Irritable Bowel Syndrome (IBS) - Factsheet. http://www.womenshealth.gov/publications/our-publications/fact-sheet/irritable-bowel-syndrome.html#a

  4. Saine alimentation Ontario. (2014). Syndrome du côlon irritable. Consulté le 6 avril 2014 dans le site http://www.eatrightontario.ca/fr/Articles/Sante-digestive/Syndrome-du-colon-irritable.aspx?aliaspath=%2fen%2fArticles%2fDigestion-Digestive-health%2fIrritable-Bowel-Syndrome

  5. Bischoff, B. (sans date) Nutrition Intervention for IBS. Consulté le 6 avril 2014 dans le site http://www.med.unc.edu/ibs/files/educational-gi-handouts/Nutritional%20Intervention.pdf

  6. WebMd. (2014). Irritable Bowel Syndrome (IBS) Triggers and Prevention. Consulté le 6 avril 2014 dans le site http://www.webmd.com/ibs/guide/ibs-triggers-prevention-strategies

Restez informé

Abonnez-vous dès aujourd'hui à notre bulletin d'information

Alerte!

Fermer
OK

Titre modal!

Fermer

Erreur!

Fermer
OK
Fermer
Annuler OK

Message-guide

Fermer
Annuler OK

Confirmer

Fermer
Annuler OK