antibiotics 1

Antibiotiques

Les pratiques agricoles des producteurs de poulet canadiens sont en constante évolution afin de répondre aux préférences des consommateurs.

Pour plus d’informations concernant l’utilisation des antibiotiques dans l’élevage du poulet, consultez parlonspoulet.ca/antibiotiques/.  Pour lire notre blogue et visionner notre infographique sur Stratégie de réduction de l’utilisation d’antimicrobiens, veuillez cliquer ici.

Les Canadiens veulent connaître la provenance de leurs poulets, la façon dont ils sont élevés et ce qu’ils mangent. Pour certains, cette curiosité s’étend à la question des médicaments utilisés à la ferme, ou antibiotiques (également appelés antimicrobiens).

Pourquoi les utilisons-nous ?

Les antibiotiques jouent un rôle important pour assurer la santé et le bien-être des poulets, et pour assurer la salubrité du produit destiné aux consommateurs. Tous les antibiotiques ont été évalués et approuvés par la Direction des médicaments vétérinaires de Santé Canada, et la surveillance par les vétérinaires et les intervenants de l’industrie garantit leur utilisation responsable.

Que faisons-nous pour en réduire l’utilisation ?

Les Producteurs de poulet du Canada (PPC) appuient l’utilisation responsable des antibiotiques tant dans la médecine animale que humaine. Afin d’en assurer une utilisation responsable et de préserver des options de traitement efficaces, l’industrie surveille et réduit l’utilisation d’antibiotiques. En outre, l’accent est mis sur la recherche de produits de rechange pour permettre davantage des réductions futures. Toutes ces initiatives ont été réalisées grâce à la stratégie d’utilisation des antimicrobiens (UAM) des PPC.

Pour illustrer l’engagement des PPC en faveur de la réduction des antibiotiques et de l’utilisation responsable, l’industrie a mis en place une politique en mai 2014 pour éliminer l’utilisation préventive des antibiotiques de catégorie I (les antibiotiques de catégorie I sont définis comme étant d’une importance capitale pour l’homme). En mai 2017, les PPC ont révisé leur stratégie sur l’UAM et s’emploient actuellement à éliminer l’utilisation préventive des antibiotiques de catégorie II d’ici la fin de 2018. En outre, ils se sont donné pour objectif d’éliminer les antibiotiques de catégorie III d’ici la fin de 2020. Les PPC participent également au contrôle de l’utilisation des antibiotiques par le biais du programme de surveillance du gouvernement fédéral : Programme intégré canadien de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (PICRA) de l’Agence de la santé publique du Canada. Ce système de surveillance aidera l’industrie et le gouvernement à déterminer les futures stratégies de réduction.

Qu’avez-vous investi?

Les producteurs de poulet canadiens et le reste de l’industrie de la volaille ont investi plus de 1,4 million de dollars dans des recherches sur les antibiotiques de rechange au cours des dernières années et ces fonds ont été optimisés à plus de 5,1 millions de dollars. Les domaines de recherche qui ont reçu ce financement comprenaient l’étude des antibiotiques et leur impact, la recherche de traitements de substitution éventuels, etc... Ce financement représente près de la moitié de tous les fonds de recherche de l’industrie de la volaille.

Souhaitez-vous plus ?

Ce n’est qu’un aperçu des mesures proactives prises par l’industrie du poulet à ce jour. Pour en savoir davantage sur la façon dont les producteurs de poulet canadiens abordent la question de l’utilisation d’antibiotiques dans l’agriculture animale, consultez parlonspoulet.ca ou producteursdepoulet.ca

Restez informé

Abonnez-vous dès aujourd'hui à notre bulletin d'information