Nous sommes là pour vous : Un message des producteurs de poulet canadiens concernant la COVID-19
Farm1

Qu’est-ce que la biosécurité?

Dans un élevage de poulets, une biosécurité efficace est une nécessité absolue. Dans cet article, nous examinons les programmes qui mettent en œuvre les normes de sécurité alimentaire et les soins et la manipulation des poulets dans les élevages de poulets canadiens.

Qu’est-ce que la biosécurité? 

Dans le contexte de l’élevage de poulet, la biosécurité correspond aux mesures prises pour contrôler ou prévenir l’introduction et la propagation de maladies infectieuses, maladies qui peuvent réduire considérablement la productivité et la rentabilité des fermes d’élevage de poulets. Par ailleurs, certains agents pathogènes peuvent aussi représenter des risques pour la santé humaine.

Dans les fermes d’élevage de poulets, l’objectif de la biosécurité est de : 

  • Prévenir l’introduction d’agents pathogènes infectieux.
  • Prévenir la propagation d’agents pathogènes d’une ferme à une autre, et d’une zone infectée à une zone non infectée. 
  • Minimiser la fréquence et la propagation de microorganismes d’importance sur le plan de la santé publique. 

Les fermes d’élevage de poulets au Canada : championnes de la biosécurité

Tous les producteurs de poulet canadiens adhèrent à un Programme de salubrité des aliments à la ferme et à un Programme de soins aux animaux mis en œuvre à l’échelle nationale et reconnus respectivement par l’Agence canadienne d’inspection des aliments et le Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage (CNSAE). Ces programmes assurent le respect des normes qui régissent la salubrité des aliments ainsi que le soin et la manipulation des poulets. Ensemble, les exigences du programme comprennent 195 éléments obligatoires, et 42 éléments fortement recommandés portant entre autres sur les aspects suivants :

Gestion de l’accès : Désignation de zones spécifiques et mesures de contrôle des entrées, déplacements et sorties des troupeaux.

Gestion de la santé des animaux : Inclut la surveillance de la santé, de la nutrition, et des entrées, déplacements et sorties des animaux.

Gestion de l’exploitation : Définit les mesures pour sécuriser et entretenir l’environnement, l’exploitation, les bâtiments, l’équipement et les véhicules, ainsi que la gestion des animaux morts et du fumier. 

Entrer dans un poulailler en 7 étapes faciles 

Les gens peuvent transporter sur leurs chaussures, leurs vêtements, leurs mains et même sur leur véhicule des agents pathogènes (virus, bactéries, champignons et parasites) qui peuvent infecter les poulets. Pour réduire les risques que présentent ces agents pathogènes pour les poulets, les producteurs suivent une série de procédures afin de minimiser la contamination croisée par le personnel qui entre dans le poulailler et en sort. Bien que ce processus puisse varier légèrement d’une ferme à l’autre, le but est de créer une séparation entre l’environnement interne (poulailler) et l’environnement externe (autre que le poulailler).

Par exemple, les procédures d’entrée dans un poulailler pourraient inclure ce qui suit : 

  1. Enlever la terre et les autres matières organiques présentes sur les vêtements et les chaussures avant d’entrer dans l’antichambre. 
  2. Entrer dans l’antichambre, enlever les vêtements d’extérieur et les déposer à l’endroit désigné.
  3. Se laver les mains ou les désinfecter.
  4. Retirer les chaussures d’extérieur. 
  5. Franchir la ligne de démarcation ou la barrière et enfiler les chaussures d’intérieur appropriées.
  6. Enfiler les vêtements d’extérieur appropriés pour le poulailler (se laver à nouveau les mains si des gants propres ne sont pas utilisés).
  7. Entrer dans le poulailler.

Voici d’autres mesures de sécurité qui pourraient être employées dans les fermes : 

  • Des affiches et barrières aux points d’accès à la ferme, qui découragent les entrées non autorisées. 
  • L’exigence pour les visiteurs et fournisseurs de services de porter de l’équipement de protection fourni par le producteur.
  • La désinfection des chaussures dans un bain de pieds, le cas échéant, ou encore le port de chaussures désignées ou l’utilisation de chaussures en plastique/jetables dans chaque poulailler.
  • La minimisation du nombre de véhicules qui se rendent à la ferme.
  • Les programmes de lutte antiparasitaire, qui réduisent les risques de contamination par les rongeurs et autres organismes nuisibles. 

Une biosécurité responsable

Le Programme de salubrité des aliments à la ferme et le Programme de soins aux animaux Élevé par un producteur canadien mettent l’accent sur les soins aux animaux et la santé, sur la propreté et sur la salubrité à toutes les étapes du cycle d’élevage. Ils font l’objet d’audits annuels dans les fermes et d’audits par un tiers qui assurent la reddition de comptes dans toutes les fermes. Ces programmes sont obligatoires, et 100 % des fermes d’élevage de poulets au Canada sont certifiées, ce qui démontre que les normes les plus élevées en matière de soins aux animaux sont appliquées dans l’ensemble des fermes.

Restez informé

Abonnez-vous dès aujourd'hui à notre bulletin d'information

Alerte!

Fermer
OK

Titre modal!

Fermer

Erreur!

Fermer
OK
Fermer
Annuler OK

Message-guide

Fermer
Annuler OK

Confirmer

Fermer
Annuler OK